La musique andalouse

danseuse de flamenco dansant sous de la musique andalouse

La musique andalouse, composée principalement du flamenco, représente une part importante de la culture espagnole. Elle désigne une forme de musique et de danse développée par les gitans, tsiganes installés en Espagne.

Bien que ses origines soient encore sujettes à débat, il est clair que la musique andalouse est en grande partie d’origine arabo-musulmane (de par la présence arabe en Espagne durant plusieurs siècles), et plus encore d’origine indienne. En effet, vers le Xe siècle les tsiganes quittent l’Inde et migrent vers l’ouest, pour finalement se disperser dans différentes régions du monde. Vers le XVe siècle, ils arrivent en Espagne, alors que la domination musulmane y prend fin.

Pendant longtemps la musique andalouse se pratiquera dans une certaine intimité, ce qui explique que l’on n’ait pas vraiment de traces des premières formes de flamenco avant le XVIIIe siècle. Celui-ci commence alors à se répandre et à être popularisé, notamment dans les « cafés de cante ». L’age d’or de la musique andalouse est estimé entre 1860 et 1910.

Par la suite le flamenco « pur » commencera à disparaitre, se mêlant à d’autres formes de musique, notamment la musique sud-américaine. En réaction à cela se crée dans les années 1930 le « cante jondo » (chant profond). Mais cet art ne renaitra vraiment qu’à partir des années 1950/60, connaissant un succès croissant, grâce, entre autres, à la première anthologie, qui parait en 1954. Aujourd’hui, le flamenco est une musique andalouse internationalement connue, influençant et étant influencé par d’autres musiques telles le jazz, la musique africaine et même le rock, créant le « flamenco nuevo », mené notamment par Paco de Lucia et Camaron de la Isla.

La musique andalouse comporte différents genres et sous-genres, comme la solea, la malaguena ou le fandango, se distinguant par leur rythme et leur structure harmonique, que l’on peut séparer en trois groupes: le « cante jondo », la forme la plus sérieuse et la plus profonde, le « cante chico », plus léger, et le « cante intermedio », forme intermédiaire. Vous trouverez toujours les derniers hits sur Radio.fr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *